Tarot : Atout coeur !

Par l’équipe et les intervenants du Forum
Post Reply
User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Tarot : Atout coeur !

Post by 'ABD » 16 June 2016, 00:28

L'expression artistique de Patrice Pooyard depuis son film "La révélation des pyramides" a aujourd'hui encore, un impact difficilement quantifiable, autant concrètement que dans l'abstraction...

En effet, après avoir visionné ce film, beaucoup ont avoué s'être pris la claque de leur vie, et une "quête" souvent s'ensuit, d'abord par une vérification puis convaincu, un départ vers de nouvelles découvertes... Orientée par-ci ou par-là par les uns et les autres, l'enquête nous démontre beaucoup plus largement la "matière" du vaste sujet évoqué, que de son "esprit"...
Toutes les étonnantes trouvailles "concrètes" s'amplifient, valident encore et toujours "l'existence" d'une réalité de plus en plus visible et incontournable...
Cela d'ailleurs fait enragé les détracteurs qui n'ont pas d'arguments explicatifs autre, que de souligner les défauts "humains" lorsqu'ils pensent en trouver ! Car s'attaquer à la personne plus qu'au sujet, est la marque du veule qui ne cherche volontairement pas à analyser le plus important à savoir le fond abordé, mais plutôt de cadrer et orienter des situations hors réalité ou contexte, pour les porter au mensonge en soulignant l'approximation...

L'envie d'en "connaître plus" est heureusement bien partagé, et se fait savoir, en contribuant au crowdfunding de cet "équateur penché" ! Ceci notamment en réponse à ceux qui veulent apprendre, mais aussi à ceux qui veulent contribuer à une aventure qui dépasse la fiction, afin de connaître la véracité de notre histoire... Avec un inconvénient malgré tout : ce sont toujours les mêmes qui mettent 1 € ou plus à cette équipée rocambolesque et tourmentée ! Ceux qui veulent réellement encrer cette véritable Histoire qui est celle de tous, liant un passé au présent, figurant un autre possible futur :
Ce "réveil" s'enracinant de plus en plus, omet souvent, une certaine "mémoire" du passé. Nous devons la rappeler, même si elle est plus ou moins dépeinte et formulée selon l'écart dîtes "alternative"...
Par exemple de nos jours, les "livres" ne manquent pas de rendre compte parcimonieusement d'éléments "témoins" qui restent tout de même insuffisamment "étudiées", et souvent "exhumées" de façon trop rudimentaire...

De même pour le passé, d'autres "ouvrages" perdurent...
Tels que les "mégalithes" qu'évoquent et expliquent Howard Crowhurst travaillant sur le sujet depuis quelques décennies, dont sa méthodologie nourrit celle de Quentin Leplat qui poursuit également, d'autres pistes comme avec les cathédrales...
En aparté, remercions-les comme nous devons remercier tous les "alternatifs", en rappelant pour illustration de leur sujet favori, un "extrait" du travail de Quentin, tel "LA CONNEXION MÉGALITHIQUE DES CATHÉDRALES..." d'où anachroniquement, sont présent les constantes Pi, Phi, coudée et mètre...
Image
Clic sur les images...
Tout ceci fait entendre que ces "irrationalités" proviennent des âges antiques censées être inconnu, confirmant évidemment le film documentaire "La révélation des pyramides" du réaliste maestro Patrice Pooyard ! En effet, au constat, il n'a pas manqué de perspicacité et d'intuition pour appréhender toute cette "symphonie" du minerai et de précision, épars dans le monde...
Le mépris des pédants censeurs pourront-ils laisser de côté leurs animosités égo-centrées portées sur l'auteur et le réalisateur, tous deux studieux et bosseurs, sans se dédouaner de revoir plutôt quelles explications pourraient-ils donner à ces éléments "surnaturels" ?
Image
Les quelques "souvenirs" mélancoliques de pyramides à travers notre planète, et ces autres constructions archéologiques qui constituent l'équateur penché, sont autant de témoins éloquents, beaucoup plus en abondance qu'il y parait, que nous manquons importunément de nous remémorer... Et nous n'en connaissons que partiellement, si ce n'est n'ignorons totalement, et surtout, que nous savons à peine lire et comprendre !
Image
Cela entendu, deux défauts semblent s'en dégager, à savoir le manque de "sens" de ces découvertes, en somme le "pourquoi", ainsi que de sa difficile "lecture"...
Et pour saisir ce "sens de lecture", il faut alors apprendre à lire un minimum pour mieux appréhender cette "quête"...


N'échappant pas aux feux des débiles narcissiques qui n'ont toujours pas expliquer pourquoi y a-t-il la vitesse de la lumière exprimée via la grande pyramide, par une valeur belle et bien placée comme telle, ou Pi en "décamètre", une carte magique s'ajoute à cette "présence aveuglante" incompréhensible sans queue ni tête : le Tarot !

Eberlué, le sot qui n'a évidemment aucun défaut, s'attache toujours à la couleur du lacet de la chaussure en crocodile du "terrible" individu ! De ce médiocre et impossible "point" mal noué, le "borné" en fait une généralité sur la "personne" qui en donnent des conférences. Et, s'autorisant avec outrecuidance et sans habilitation aucune, de se constituer tel le conseil d'état, la plus haute des juridictions, le condamne de manière "définitive", telle l'inquisition brulant les apostats et les sorcières, ou toutes autres personnes marquées au fer rouge comme hérétique ou sectaire... !
Le "sujet" qui est le plus important, se retrouve abandonné, au lieu de le considérer dans son essence vital. D'ailleurs la volonté de divulguer l'aspect fondamental de cet exposé "pyramidal" retrace bien mieux l'état d'esprit de la personne décriée, par sa volonté de transmettre le savoir des anciens, de l'universaliser à qui veut et à qui peut l'entendre pour évidemment de meilleurs lendemains...

Le noble peut-il être vu par des yeux ignobles ?

Comment alors pourrait-il saisir les "parallèles" entre le "divertissement" qu'est le Tarot, et le "monument" qu'est la grande pyramide...

Simplement, par la culture liée à une "pensée hermétique" dont le langage cabalistique lui est propre, précisant que cela ne s'opère pas n'importe comment, et notamment avec n'importe quel jeu de Tarot...

Pour ce faire, analysons une carte de Tarot au "hasard", sans faire d'astrologie et sans s'aider de la cabale ou de ses codes :
Image
(N'oubliez pas de cliquer sur les cartes pour avoir plus d'information)
Pour ce faire, gardons une approche à rendre jalouse la logique, cela nous permettra ainsi de mieux saisir les nuances...
Nous voyons sur cette carte deux sphinxs qui semblent tracter un chariot, portant un personnage ayant une étoile au-dessus de sa tête...

Pouvons-nous éviter de penser au grand Sphinx de Gizeh lorsque l'on observe ces deux sphinxs ?
Evidemment, ici le rapport est clair avec Gizeh, et de plus, il faut songer à la mythologie grecque où un sphinx n'épargne que celui ou celle qui devinent les énigmes qu'il pose...

Nous sommes ici dans une recherche par évidence où le sphinx ne fait référence qu'au sphinx, nous avançons donc qu'avec bon sens, tout en restant volontairement "rationnel" !
Ces sphinxs, noir et blanc, nous interpellent donc par leur ambivalence, car il n'y en a qu'un sur le plateau de Gizeh !
La "constellation du lion" est le second qui nous vient à l'esprit, correspondant par conséquent à celui couleur nuit de cette carte...
Image
Nous voyons donc ici une probable "ressemblance" entre cette partie illustrée de la carte de Tarot et une réalité, carte illustrée faisant référence aux étoiles...

Passons donc du croquis des sphinxs à celui du "Chariot".
Si nous restons dans les étoiles, nous savons qu'il existe le petit et le grand chariot correspondant à la petite et à la grande ourse !
Les "sept étoiles" les plus importantes qui constituent la constellation de "la grande ourse" sont nommées "le Grand Chariot", et la petite ourse comprenant aussi 7 étoiles !
Image
Notons qu'il y a un "7 écrit en chiffre romain" au dessus du croquis illustrant toute la carte ! Certes, coïncidence !
Notons curieusement qu'entre "chariot" et "carriole", il n'y a pas de grande différence.
Le "son" entre ici en scène, entre "carriole" et "casserole" : autre nom de cette constellation ! Coïncidence !

Notons qu'habituellement, ce sont des chevaux qui tractent les chariots, et qui dit cheval dit cabale, car étymologiquement de même racine...
Le fait de laisser "hermétique" des chevaux, substitués par des sphinxs, est bien la marque cabalistique d'une "vue sans être vu", le signe également d'une "polarité"...
Un clair, un sombre. Un jour, une nuit. Un visible / invisible, esprit / matière, chemin / déroute, lueur / obscurité, yin / yang...
Image
Et, on peut tourner la chose dans tous les sens, à part des chiens de traineaux, ce ne sont que les chevaux qui tractent des chariots !
Que nous avons bien deux constellations que l'on nomme "chariot" correspondant à la petite, et à une partie de la grande ourse...
Et ces deux sphinxs ne peuvent pas être "appréhendés" pour autre chose dans la réalité !

Tandis que le sphinx conté dans la mythologie grecque, nous le savons, détruit tout en l'endroit où il a été envoyé, et tue sans pitié ceux qui y habitent jusqu'à ce quelqu'un résolvent son énigme.
Image
Le dessin de la carte montre une personne sur le chariot qui "maîtrise" et "oriente" les sphinxs !
Dans ce cas, il a résolu l'énigme s'il les maintient selon ses volontés !
Si donc nous voulons éviter une catastrophe causé par le courroux d'un sphinx, il nous faut le maîtriser à l'aide de... la solution !

Oedipe l'a résolu en répondant que d'une seule voix, ce sont les différents âges de l'être humain qui lui donnent 4 jambes étant enfant, puis 2 adulte, pour finir à 3 lors de son âge avancé !
Le "temps" est alors un élément important concernant l'être humain, pour déterminer comment maîtriser ces sphinxs.
Un temps "astronomique" également, puisque les sphinxs indiquent des constellations, dont celle du lion, et donc devant être "entendu"...

Le personnage oriente ses montures en les conduisant selon un "axe" comme d'un guide imagé par l'étoile au-dessus de sa tête, lui permettant d'aller d'une ville à l'autre, d'un pays à l'autre, d'un monde à l'autre, d'une image encarté à la réalité du sage...
Les dessins à droite et à gauche de la carte donne à penser à deux lieux différents, deux temps différents...
L'étoile au-dessus de sa tête symbolise l'étoile polaire de la petite ourse, comme l'axe au-dessus de notre planète orienté vers cette même étoile !
Les deux lunes à ses épaules, ainsi que les voiles étoilés autour de sa tête, symbolisent encore des points précis à prendre en considération, pour diriger son chariot, à s'en dégager selon des cycles lunaires, et ainsi trouver l'équilibre qui l'amène vers une destinée plus assurée...
Un calcul et une pensée des astres semblent alors nécessaire, ce que ne manquent peut-être pas de montrer et préciser les menhirs et dolmens...

Ce personnage et ses sphinxs font face à celui qui observe la carte volontairement dessinée ainsi, comme pour dire que la métaphorique illustration dans son ensemble s'adresse justement à celui ou celle qui la tient !
Il est alors nécessaire de se responsabiliser et penser aux étoiles qui se conjuguent avec notre planète Terre pour évaluer un chemin à prendre...
Déterminer leurs mesures, leurs évolutions, leurs influences et le temps imparti à chacun d'eux, cela vis à vis du contexte et à la situation de notre Histoire, à moins de se faire dévorer par une chimère dont on sous-estime la dangerosité...

Les plus perspicaces auront compris. Tout cela cadre tout à fait aux conclusions du film "La révélation des pyramides" de Patrice Pooyard, qui donnent à penser également à de possibles bouleversements, donnant à se remémorer les mythes et religions antiques parlant tous d'un initiale déluge...
L'eau sur cette carte, semble derrière notre "Ben Hur" comme s'il avait réussi ce passage bouleversant...
Son bâton à la main est peut-être son "outil-étalon" qui lui a permis de lui ouvrir un chemin entre des eaux troubles...

Nous voyons donc bien qu'il y a un lien entre la cabale hermétique, le tarot et les monuments égyptiens du plateau de Gizeh !

Un savoir se fait donc bien entendre, et les honnêtes et intègres coeurs sont les seuls à pouvoir en discerner la science par leur valeur...
Des cartes dont la sagesse serait d'origine chinoise de ce que l'on sait, mais qui dateraient de bien plus longtemps... Ainsi, des voyages à travers différentes cultures et différents âges, ajoutent et soustraient à ces cartes des traits dans les illustrations, s'adaptant aux gens et cultures du moment...
Mais garde toujours l'essentiel qui se transmet et éveille continuellement, par une couleur, une forme, une idée...
Une conscience parle à travers bien des supports dont il faut s'habituer à écouter et à voir, avec une perception imagée ou emblématique...

Toutes ces diverses arcanes convergent dans un même état d'esprit, en donnant un ultime message, dont le sens est de passer à l'étape d'après, celle de grandir au-delà de la raison, au-delà de nos sociétés endolories par des tyrans financiers selon qu'ils organisent ou divisent pour mieux régner...
Partager les richesses signifient avoir un objectif commun, et les rétablir avec harmonie...
Une perception supplémentaire vers une autre vision de l'espace/temps...
Qui serait par delà le futur et le passé, à savoir "rester présent" dans un "universel", en donnant l'essentiel à la "vie" sous toutes ses formes !
Dans un destin commun, la "vie" se place au-dessus de toutes choses, du fait d'être une "puissance créatrice" !
Une telle volonté d'oeuvrer ne peut provenir que d'un immense amour, allié à une immense sagesse, au-delà d'en dépendre, au-delà du respect à ses principes...
Et nous laisse bien d'incroyables secrets à découvrir encore, dont on ne soupçonne même pas les mondes, ni même de ce que l'on a d'elle en soi...
Image
Patrice Pooyard discutant avec son collègue...
Patrice Pooyard ne se trompe pas lorsqu'il rappelle qu'une image vaut 10 000 mots !

Derrière tous mots, il y a une matière ! Et derrière toutes choses, il y a un esprit ou un souffle de vie réel...
Le plus étonnant sont ceux façonnés du fait d'apparaître moins "naturel", et que nous héritons sans comprendre comment, ni vraiment pourquoi !

Tout comme un mythe ou un monument antique, où le "hasard"... comme par enchantement, disparait derrière une simple carte de Tarot !
...oo0O / Δ \ O0oo...
(Cette composition n'est qu'une ébauche qui se veut évolutive vis à vis des "découvertes" et autres "mises à jour".)
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

Post Reply