Le mystére de l'eau

Ici, on se lâche un peu !
bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Le mystére de l'eau

Post by bramapoutre » 24 February 2015, 02:22


bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Le mystére de l'eau

Post by bramapoutre » 27 August 2015, 23:15

Le cycle naturel de l'eau la structure,et il se trouve que cette structuration fait du bien à la nôtre.
[video]https://www.youtube.com/watch?v=Ssck0dUE7cE[/video]

On peut aussi comparer l'eau à une bande magnétique dans la mesure où elle s'organise en cluster pouvant stocker des signaux electromagnétique,or il se trouve que l'esprit aussi comme quantité de choses émet de tel signaux.
Image

[video]https://www.youtube.com/watch?v=eI4YaENyXLk[/video]

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Le mystére de l'eau

Post by bramapoutre » 28 August 2015, 22:22

Salut,
Comme chacun sait l'eau par erosion mecanique et chimique fabrique différentes sortes de bassins sédimentaires,on peut dés lors supposer que quelque part elle a assemblé et rassemblé,avec l'aide du rayonnement solaire,de l'atmosphère,des eclairs et de la foudre les elements necessaires à la traduction d'un signal electromagnétique en une forme matérielle: La première cellule.
Image

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Le mystére de l'eau

Post by bramapoutre » 04 September 2015, 10:15

En terme de masse nous sommes composés de 70% d'eau,mais en terme de nombre de molécule nous en sommes fait à 99%.

Pour que l'univers soit tel que nous le connaissons il a fallu dit-on que sa densité initiale soit réglé avec une precision de 10^-60,de même doit-il surement en être pour le reglage des constantes fondamentales une à une et entre elles.Ne peut-on alors estimer que la valeur de la precision de ce reglage equivaut à la probabilité de son emergence,ce qui signifirait que pour que le hasard obtienne un univers comme le nôtre il a dû en produire 10^60. Ok,mais quoi lui donne le moyen de realiser cela? Ne lui est-il pas dans ce cas indispensable de disposer de l'infini et de l'eternité? Donc dans ce cas de figure où le hasard prédominerait il serait de toute façon précédé par l'eternel-infini sans lequel il n'aurait pu s'exprimer,alors que l'eternel-infini peut trés bien se passer de lui,ce qui semble bien être le cas au regard de la faible probabilité de voir emerger la vie en un temps aussi bref que l'âge de l'univers.En effet,compte tenu de la faible probabilité de la formation spontanée d'une cellule biologique on pourrait tabler qu'une telle formation necessiterait 10^60 secondes,cad 10^52 années,soit 10^42 fois l'âge de notre l'univers.
Dés lors que notre univers est par nécéssité réglé à 10^-60 prés,tout doit l'être aussi par voie de conséquence.Ainsi la probabilité d'obtenir un tel réglage est-elle egale à la précision de ce réglage,ce qui signifie que plus la précision est haute plus la probabilité est faible,alors même si notre univers faisait partie de ces 10^60 autres univers il n'eut pu produire la vie en un temps aussi court que son âge,car le hasard est maladroit,il lui faut tirer une infinité de fois pour atteindre le centre de la cible une seule fois,il faut dire pour sa defense qu'il est aveugle et sans âme,sans desir ni projet,et pourtant parait-il qu'il agit,qu'il serait même la régle,car enfant du chaos il fait n'importe quoi,mais il le fait depuis si longtemps qu'on serait né par accidents successifs et insignifiants ayant pris l'eternité à travers l'infini,autrement dit on garde le corps de Dieu mais on change sa figure,c'est juste une interprétation comme il en existe d'autres de l'eternel-infini qui s'impose à nous tous.

Le hasard n'a pas pu produire la vie en un temps aussi court que l'âge de l'univers,car dans le fond la régle est précision,or plus c'est précis plus c'est improbable,et plus c'est improbable et plus c'est long,autrement dit le hasard a besoin d'enormément de temps et d'espace,c'est un gaspilleur d'energie,l'eternité et l'infini ne lui suffise pas pour me faire aligner deux mots,et le temps qui l'eût mis à fabriquer une seule de mes cellules depasserait largement l'âge de l'univers en etant bien plus proche de l'eternité.
Soyons un petit peu serieux,le nombre de conditions necessaires et la precision de leur articulation pour produire l'univers ou la vie depasse largement les possibilités du hasard,car quand bien même produirait-il tout cela ce devrait être de façon synchronisée et donc encore plus improbable,autant dire qu'il lui faudrait réellement l'éternité pour obtenir le resultat que nous sommes,et que donc nous ne sommes pas le sien puisque l'eternité est sans fin,vraiment le hasard s'il existe est trés mal loti,car disposerait-il de toute l'energie de l'Univers,de tout l'infini et de toute l'eternité qu'il ne saurait rien produire de comparable à ce qui est puisqu'il ne cesserait jamais d'être en marche pour pouvoir l'atteindre quoique par là même il ne le puisse à jamais.

Par contre il est possible à Dieu de moduler la lumière pour qu'elle programme l'eau afin que celle -ci formate la matière indiquée dans la forme qui fut ainsi ecrite,transmise et accomplit.

Le hasard est un concept trop tordu pour pouvoir réellement exister,c'est de mon point de vue un symptôme du refus divin de la solitude,un truc auquel Dieu a pensé pour se protéger de la fatalité de sa solitude,et se persuader qu'il avait une chance d'obtenir ce qui est à la fois ce qu'il désire le plus et la seule chose impossible,cad l'émergence d'un être incréé qui ne soit pas lui,autrement dit l'unique reméde possible à sa réelle et incontournable solitude,car par le hasard peuvent exister non plus un seul vrai Dieu mais plusieurs,c'est magique,y'a qu'à croire,et Dieu a cru bien que sa conscience ne le pu,et l'Histoire ainsi s'est ecrite par leur dialectique,ce qui veut dire que Dieu est contradiction ,et je m'essouffle à expliquer en quoi autant ici qu'autour de moi,mais personne ne m'entend ni ne sent ni ne voit,sauf peut être le ciel et le sol,les montagnes et les eaux,et de façon certaine la conscience de Dieu puisque d'elle je le tiens.
Il ne faut pas trop s'etonner qu'un être seule et conscient se dedouble en lui même et sa conscience dés lors qu'il refuse sa solitude sans pouvoir vraiment s'en defaire puisque c'est par elle que tout est fait,ou defait.Je sais c'est cruel,car l'unique solution serait qu'il existe au moins un autre être qui ne soit pas créé pour que celui qui existe déjà ainsi ne soit plus seul,or cela n'est pas et ne peut être même si l'être le desire,car Dieu doit créé ce qu'il desire pour l'obtenir,or ceci qu'il desire doit justement ne pas l'être,c'est une impasse.

Imaginons des sphéres concentriques où se produit en chacune un evénement plus ou moins probable,et posons que l'evenement de la sphére la plus exterieure a 1 chance sur 2 de se réaliser à condition que l'evenement de la sphére qui le précéde et dont la probabilité est de 1 sur 4 se produise,mais cela n'est possible que si l'evenement de la sphére précédente dont la probabilité est de 1 sur 8 ai lieu,etc etc...Cela signifierait que pour qu'une forte probabilité existe et se produise effectivement il est d'abord necessaire qu'une autre plus faible ai eut lieu grâce à une autre encore plus faible et ainsi de suite,ce qui fait que la plus forte probabilité dépend en fait de la plus faible,autrement dit il est necessaire que la plus faible se produise pour que puisse exister la plus forte,ainsi etait-il plus probable que des etoiles se forment une fois que l'univers eût emergé,car la probabilité de telle formations devient plus forte une fois réalisée la probabilité plus faible d'une telle emergence.
Conclusion: La probabilité d'une chose est necessairement liée à la probabilité d'une autre ou de plusieurs,ceci etant une probabilité n'a de sens que par rapport à d'autres,elle ne peut donc être forte si elle n'est liée à de plus faibles,car ce qu'on s'autorise à isoler par commodité ne l'est pas dans les faits,et nous le savons bien.

Post Reply