de la poesie

Ici, on se lâche un peu !
bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: de la poesie

Post by bramapoutre » 15 July 2013, 21:01

Le Soleil est fier lorsqu'il est au zénith
mais n'a-t-il pas rougit sur le fil de l'horizon
humilié par le Maître des etoiles
mais heureusement gracié dés l'aurore!
La montagne est fière lorsqu'elle fend les nuages
mais n'a-t-elle pas perdu son pic au fil du temps
erodé par la pluie et le vent
pendant que sa soeur,heureusement,émergeait du magma!
La rivière est fière lorsqu'elle est torrentielle
mais le fleuve s'adoucit dans les bras du delta
impressionné par la grandeur de l'océan
et tenu d'irriguer la vallée!

User avatar
Jcpo
Posts: 1229
Joined: 19 March 2013, 23:05
Location: 69

Re: de la poesie

Post by Jcpo » 19 July 2013, 13:16

Buona pulcella fut Eulalia.
Bel avret corps, bellezour anima.
Voldrent la veintre li Deo inimi,
Voldrent la faire diaule servir.
Elle no'nt eskoltet les mals conselliers
Qu'elle De o raneiet, chi maent sus en ciel,

Ne por or ned argent ne paramenz
Por manatce regiel ne preiement.
Niule cose non la pouret omque pleier
La polle sempre non amast lo Deo menestier.

E por o fut presentede Maximiien,
Chi rex eret a cels dis soure pagiens.
Il li enortet, dont lei nonque chielt,
Qued elle fuiet lo nom chrest iien.
Ell'ent adunet lo suon element:
Melz sostendreiet les empedementz
Qu'elle perdesse sa virginitét;
Por os furet morte a grand honestét.
Enz enl fou lo getterent com arde tost.
Elle colpes non avret, por o nos coist.

A czo nos voldret concreidre li rex pagiens.
Ad une spede li roveret tolir lo chieef.
La domnizelle celle kose non contredist:
Volt lo seule lazsier, si ruovet Krist.
In figure de colomb volat a ciel.
Tuit oram que por nos degnet preier
Qued auuisset de nos Christus mercit
Post la mort et a lui nos laist venir
Par souue clementia.

Traduction :
Eulalie était une bonne jeune fille.
Elle avait le corps beau et l'âme plus belle encore.
Les ennemis de Dieu voulurent la vaincre;
Ils voulurent lui faire servir le Diable.
Elle n'écoute pas les mauvais conseillers
qui lui demandent de renier Dieu qui demeure au
ciel là-haut,

Ni pour de l'or, ni pour de l'argent, ni pour des bijoux
Ni par la menace ni par les prières du roi.
Rien ne put jamais la faire plier ni amener
La jeune fille à ne pas aimer toujours le service
de Dieu.

Et pour cette raison elle fut présentée à Maximien
Qui était en ces temps-là le roi des païens .
Il lui ordonna, mais peu lui chaut,
De renoncer au titre de chrétienne.
Elle rassemble sa force.
Elle préfère subir la torture plutôt
Que de perdre sa virginité.
C'est pourquoi elle mourut avec un grand honneur.
Ils la jetèrent dans le feu pour qu'elle brûlât vite.
Elle n'avait pas commis de faute, aussi elle ne
brûla point.

Le roi païen ne voulut pas accepter cela.
Avec une épée, il ordonna de lui couper la tête.
La jeune fille ne protesta pas contre cela.
Elle veut quitter le monde; elle prie le Christ.
Sous la forme d'une colombe, elle s'envole au ciel.
Prions tous qu'elle daigne intercéder pour nous,
Afin que le Christ ait pitié de nous
Après la mort et nous laisse venir à lui
Par sa clémence.
La Cantilène de Sainte Eulalie 878
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."

User avatar
Jcpo
Posts: 1229
Joined: 19 March 2013, 23:05
Location: 69

Re: de la poesie

Post by Jcpo » 21 July 2013, 14:50

Comprendre que seul de l'intérieur,
Viendra le changement de l'extérieur,
Aucune école ou dogme ne te le permettra.
Seul la vie peut de donner l'aura.

Sans la conscience de toi, personne
Ne t'offrira la donne,

Frère Sœur oui toi laisse tes gônes,
Courir et s'ouvrir a la vie la nature

Dans l'essence des 5 sens,
Viens la conscience de l'amour primaire
A offrir corps et âme,
A nourrir l'avenir, visionnaire

Du présent sentiment inoubliable,
de l'air pur de la montagne
Qui souffle au grand dam
De nos cités misérables.

:)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: de la poesie

Post by bramapoutre » 21 July 2013, 20:57

Bien sûr nous sommes un corps
mais parfois nous devenons une onde
nous débordons l'horizon
nous touchons aux étoiles
et bien que concentré dans l'unité
nous sommes comme fondu dans le tout!

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: de la poesie

Post by bramapoutre » 25 July 2013, 23:44

"Doute que les etoiles soient de feu
doute que le Soleil se meut
doute de la vérité même
mais ne doute pas que je t'aime..."

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: de la poesie

Post by bramapoutre » 01 August 2013, 22:04

ATTENTION!!! Voilà l'Homme politique
capricieux comme un génie
paresseux comme le démon
vaniteux comme le curé
menteur comme Monsieurs le maire
mercantile comme tout le parlement
et superficiel comme tous nos écrans
sans plus de saveur que la pensée unique
et toujours absent de tous ses devoirs
tellement il est sûr de les avoir rempli
puisqu'il a réussit à se faire élire!

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: de la poesie

Post by bramapoutre » 02 August 2013, 22:44

"Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir

Si tu peux être amant sans être fou d'amour
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
Et,te sentant haïs,sans haïr à ton tour
Pourtant lutter et te défendre

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
travesties par des gueux pour exciter des sots
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
sans mentir toi-même d'un mot

Si tu peux rester digne en étant populaire
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi

Si tu sais méditer observer et connaître
sans jamais devenir sceptique ou destructeur
Rêver,sans laisser ton rêve être ton maître
Penser,sans n'être qu'un penseur

Si tu peux être dur sans jamais être en rage
Si tu peux être brave et jamais imprudent
Si tu sais être bon,si tu sais être sage
sans être moral ni pédant

Si tu peux rencontrer triomphe et défaite
et recevoir ces deux menteurs d'un même front
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
quand tous les autres les perdront

Alors les rois les dieux la chance et la victoire
seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et,ce qui vaut mieux que les rois et la gloire
tu sera un homme mon fils!"

User avatar
Jcpo
Posts: 1229
Joined: 19 March 2013, 23:05
Location: 69

Re: de la poesie

Post by Jcpo » 09 December 2013, 18:58

[video]
[/video]

:)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."

User avatar
Jcpo
Posts: 1229
Joined: 19 March 2013, 23:05
Location: 69

Re: de la poesie

Post by Jcpo » 11 December 2013, 01:37

José-Maria de HEREDIA (1842-1905)


Soleil couchant

Les ajoncs éclatants, parure du granit,
Dorent l'âpre sommet que le couchant allume ;
Au loin, brillante encor par sa barre d'écume,
La mer sans fin commence où la terre finit.

A mes pieds c'est la nuit, le silence. Le nid
Se tait, l'homme est rentré sous le chaume qui fume.
Seul, l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
A la vaste rumeur de l'Océan s'unit.

Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes,
Des landes, des ravins, montent des voix lointaines
De pâtres attardés ramenant le bétail.

L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d'or de son rouge éventail.


:)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."

User avatar
Jcpo
Posts: 1229
Joined: 19 March 2013, 23:05
Location: 69

Re: de la poesie

Post by Jcpo » 19 December 2013, 21:34

Ô ciel aérien inondé de lumière

Ô ciel aérien inondé de lumière,
Des golfes de là-bas cercle brillant et pur,
Immobile fumée au toit de la chaumière,
Noirs cyprès découpés sur un rideau d'azur ;

Oliviers du Céphise, harmonieux feuillages
Que l'esprit de Sophocle agite avec le vent ;
Temples, marbres brisés, qui, malgré tant d'outrages,
Seuls gardez dans vos trous tout l'avenir levant ;

Parnès, Hymette fier qui, repoussant les ombres,
Retiens encor le jour sur tes flancs enflammés ;
Monts, arbres, horizons, beaux rivages, décombres,
Quand je vous ai revus, je vous ai bien aimés.

Jean MORÉAS
Recueil : Les Stances (1904)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."

Post Reply