Questionnement sur la philosophie des anciens.

En rapport avec les thèmes abordés sur le savoir des anciens
Post Reply
bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 16 March 2015, 21:18

Image

On pourrait y lire que si à une de nos croyances correspond un élément de la réalité,alors cette croyance est connaissance,de quoi on infére que tout commence et s'achéve par une croyance,la première etant à priori gratuite,et la seconde théoriquement justifiée,cad prouvée,or la preuve peut tout aussi bien être un fait observé qu'un raisonnement logique.Dans le cas de la logique l'inférence est de 3 types majeurs aux quels correspondent 3 types de preuves différemment estimées.Nous avons l'inférence deductive,l'inférence inductive,et l'inférence abductive,à quoi on pourrait ajouter l'inférence bayésienne qui concerne la statistique.
Definir chacun de ces termes permet de choisir et de planifier un type d'argumentation sur un sujet donné avant de l'exprimer,mais aussi de l'analyser correctement lorsqu'on l'ecoute.J'invite donc tous le monde,et moi le premier,à se parfaire en la matière,car ne perdons pas de vue que la proposition ultime de LRDP n'est ni plus ni moins qu'un changement de paradigme,ce qui sans clarification epistémologique risque de conduire à toute sorte d'amalgame et de confusion dont les auteurs du document font manifestement les frais quotidiennement.

1/quel sujet est traité
2/quel type(s) de raisonnement est employé (éléments de preuves spécifiques à valeurs relatives)
3/l'argumentation (demonstration)
Mieux ceci est précisé et respecté,moins l'interprétation a de latitude.Il s'agit d'anticiper les interprétations possibles,et d'en réduire le nombre en augmentant la précision de l'argumentation,ce qui oblige à bien definir et exposer les etapes qui l'ont précédé.

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 09 April 2015, 13:52

Salut;
J'entend par archétypes ce qui préexiste à l'émergence et au développement de l'Univers.
1/espace-temps et energie-matière (NOMBRE)
2/translation et rotation (FORME)
3/attirance et repulsion (LOI)
4/croissance et decroissance,cad variations (PRINCIPE)

Bien que différenciées toutes choses sont faites de la même énergie-matiére.Le mouvement est une conséquence des caractéristiques de "l'espace-temps-energie-matière" et des lois de la Physique. Ces archétypes,caractéristiques et lois figurent le code cosmologique,cad un ensemble d'informations ordonnées valant instructions.Ce code cosmologique (UNIVERS) est contenu dans un code ontologique (L'ETRE),et il contient le code biologique (LA VIE).

Les archétypes sont des qualités quantifiées,d'où l'existence de constantes.De même qu'il existe naturellement un grand principe de variation et des lois de la Physique,il existe une arithmétique et une géométrie naturelles.

Pour Empédocle(-450,en Gréce),il n'existe que 4 elements et 2 forces.Feu terre eau et air,amour(attirance) et haine(répulsion).L'amour rapproche les elements et la haine les sépare,et de ce partage surgit toute chose dont l'emanation nous pénétre par les ouvertures des sens lorsqu'ils sont bien ajustés,c'est pourquoi Empédocle conclu que c'est donc uniquement le même qui connait le même,et que rien ne naît ni ne disparaît qu'à travers le cycle sans fin de l'être tantôt croissant et tantôt décroissant.

Comprendre et apprécier la nature humaine,et celle de tout autre éspéce,comme procédant des mêmes archétypes que ceux qui font l'Univers,tel semble bien être le savoir et le message des Anciens.
Il existe un code ontologique qui contient un code cosmologique qui contient un code biologique.
Image Image

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 08 May 2015, 13:40

Je cherche la vérité pour fuir le réel et protéger mes rêves,ce n'est donc pas une quête pour trouver mais pour ne pas perdre.C'est un combat de longue haleine commencé dés l'enfance,et parvenu à la cinquantaine j'ai bonne espoir de le mener à terme,car s'il est vrai que le corps s'en va et se dilue,rien ni personne en dehors de Dieu ne peut vider l'âme de sa substance,ainsi l'ai-je entendu avant même le berceau.

Les choses sont denses et compliquées,d'où la nécessité toujours d'aller à l'essentiel.
Nous sommes prisonnier du physique,or sur ce plan tout est question de volume,de quantité de matiére,de température et de pression,ce qui améne un niveau d'energie au quel l'inertie répond par une variété de mouvements.Or,aux conditions extrêmes de temperature et de pression se produisent des changement de phases dont le stade ultime est la transformation de tout en lumiére;Cela signifie qu'en reduisant le volume à l'infini la temperature et la pression augmentent jusqu'à depasser l'energie de masse des particules qui alors en quelque sorte se subliment en redevenant ce qu'elles sont à l'origine,cad lumière.
Nous sommes lumière,tout est lumière,or seule la loi commande effectivement à la lumière,et cette loi aussi vient de Dieu.
Tout ce qui existe,hormis Dieu,ne peut exister que par autre chose qui le précéde,donc les choses sont liées dans l'espace et le temps,elles se succédent,cad qu'elles decoulent les unes des autres depuis le premier terme.
Aucun element ne pourrait être créé s'il n'en existait un autre qui ne l'est pas,car pour vraiment créer il faut ne pas l'être,sans quoi on est soi même qu'un element du procéssus de création,or un seul n'est pas créé,le tout Premier.
Maintenant on peut toujours imaginer que rien n'est créé et que tout va selon le hasard,et que donc à force de hasard peut apparaître un ordre,mais dans ce cas devrait alors exister d'avantage de desordre que d'ordre,c'est pourtant l'inverse qui s'observe,car l'ordre est le fruit de la loi,et la loi précéde evidement ses conséquences,de sorte qu'on voit mal comment le hasard pourrait la produire,d'ailleurs se rend-t-on compte de mieux en mieux que c'est l'inverse qui a eu lieu,d'où l'existence des principes probabilistes,cad la part du hasard dans le determinisme,ce qu'on peut voir comme différents choix possibles en fonction de la situation de l'instant elle même mesurée par le Grand Esprit.

Compte tenu que Dieu est nettement le plus fort il me semble vain,et aussi dangereux,d'en critiquer la conduite parfois choquante si l'on s'en tient à son manque de reaction immédiate vis à vis des situations les plus intolérables,ou plus simplement vis à vis du mal qu'il prétend pourtant denoncé allant jusqu'à nous mettre en jugement en s'épargnant semble-t-il lui même,ce qui n'est pas marque de noblesse mais plutôt signe de lâcheté,mais il est Dieu et nous ne sommes que poussière.

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 24 July 2015, 20:49

Salut;
On ne peut ignorer que beaucoup et depuis fort longtemps assimilent la cabbale,l'aritmosophie ou la guématrie à des oeuvres diaboliques inspirées par l'antichrist.Je trouve ceci trés destabilisant,en tout cas suffisamment pour avancer avec d'avantage de prudence,car aprés tout sait-on jamais,vraiment je n'en sais rien.
Alors,les Batisseurs,anges ou démons? C'est drôle de ne plus rien savoir,de n'être plus sûr de rien,comme ça du jour au lendemain.C'est je pense le signe d'un esprit finalement indigent,quelque chose me manque,peut-être est-ce le courage? Ou alors la résignation? Ou encore la liberté? Vraiment à 50 ans c'est pas serieux,à moins peut-être d'en vivre le double en bon etat,comme ça on a le temps d'y voir plus clair,car l'affaire est considérable,trés trés trés vaste,absolument globale et englobante.

giamilos
Posts: 124
Joined: 24 March 2013, 17:40

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by giamilos » 25 July 2015, 15:11

Bonjour, je pense que l'on peut nous même être le demon pour quelqu'un et un ange pour l'autre et il en va de même pour l'interprétation de ces textes ou de ces sciences , tout est une affaire d'égo, il est important de se connaitre soi même avant de pouvoir se faire une véritable idée.

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 25 July 2015, 21:31

Oui je comprend giamilos,et suis assez d'accord,mais alors qui sommes-nous,en quoi sommes-nous à la fois pareil et différent,de quel eventail disposons-nous,existe-t-il un modéle...
On adapte souvent notre comportement à la situation,avec dans le coeur une intention,ou bien parfois tout entier motivé par la necessité.
Assouvir ses besoins et complaire à ses envies semble bien être la chose que partagent toutes les espéces,sauf que l'humain a porté cela à des echelles surnaturelles,ce qui fait de lui un être extraordinaire par rapport aux autres éspéces.
Quels ont été ses besoins,et que furent ses envies,et d'où cela est-il venu??? Beaucoup se sont perdus,n'agissant plus qu'en fonction de secrétes blessures,pressés par des souvenirs désagréables,des sortes de traumatismes bien enfouis mais sournois,c'est donc finalement la sensibilité des êtres qui importe,bien plus que leurs comportements en partie conditionnés par les circonstances parfois dramatiques et violentes,rudes et misérables.
S'interroger sur la sensibilité humaine nous améne à constater que celle-ci n'est pas son oeuvre mais celle de la Nature,et que la Nature est elle même l'oeuvre d'une autre Puissance responsable de tout,en toute conscience,armé d'une intelligence infinie,suprême et indetrônable,et qu'il nous faut connaitre pour se connaitre soi-même,du moins l'ai-je cru.
Art et science,passion et raison,folie sage et folle sagesse,Dieu est vivant avant et aprés toute la Création,je lui doit ma peau mon âme et mon sang;il est ton créateur à chaque instant,dans l'ombre comme un coupable,ce qui m'est grâce à lui insuportable,que cela soit donc porté en pleine lumière partout sur la Terre,que chacun connaisse enfin ce qu'il est et pourquoi et comment,car sinon à quoi sert l'Univers?

Si Dieu se demande qui il est sa conscience lui demandera de choisir.Mais quand l'humain se pose la même question sa conscience lui conseil de chercher,comme si cela etait secret et caché,jusqu'au jour où on s'aperçoit que non,c'est seulement dans le temps qui vient et qu'il faut attendre,car l'Univers est grand,et la vérité encore plus vaste,plus dingue que le rêve,et Dieu c'est sûr de nouveau apparaitra,et la Terre encore une fois s'en rappellera,et le futur parlera d'un passé qu'il faut rendre présent,comme si c'etait toujours la même histoire,celle d'un être incréé desirant se faire connaitre par sa créature qui ne peut autrement se connaitre elle même et qui agissant autrement se perd dans le fracas et le néant.

Connaitre Dieu pour se connaitre soi.Se connaitre soi pour savoir le reste,et savoir ceci simplement pour vivre en paix et en force,en puissance et en vérité,pour le triomphe de Dieu en tout lieu et en tout temps,ainsi et seulement ainsi peut-on vraiment se préserver sur tous les plans,du moins l'ai-je cru.

En toute confidence je pense que Dieu est malade.C'est chaud.Ah si j'etais docteur,si au moins il en existait un,mais cela ne se peut,car c'est un mal sans reméde,un probléme sans solution,car dés lors que rien n'existe sans que Dieu le crée il va de soi que la solitude est pour Lui une fatalité,ce à quoi il réagit de façon orgueilleuse et troublante,je n'en crois pas mes yeux,Dieu s'obstine à vouloir effacer l'indélébile,et ce que Dieu fait tous le font,et ainsi vint le desordre en même temps que l'infâmie,du moins l'ai-je cru.

En vérité Dieu se confie pour combler sa solitude,et ce qu'il révéle c'est autant sa passion que sa sagesse,et de là vient toute cette confusion à ce sujet,car aujourd'hui encore on se méprend sur les deux,c'est pourquoi l'histoire continue et continuera,et l'humain finira forcément par savoir et comprendre,car le contraire c'est sûr eut offensé la Majesté dont il est l'enfant,ce redoutable orgueil dont lui-même est en partie porteur et qui pourtant ne lui sied guère,du moins l'ai-je cru au vue de ses conscéquenses trop souvent destructrices.

Le jour où Dieu assumera pleinement sa solitude tous les univers seront en paix.Il faut je pense en attendant s'armer de patiente et de vertu,car qui sait de quelle façon Dieu gére sa solitude,et le bien qu'il tire d'être entendu et compris par sa créature hélas trop souvent présomptueuse,et par là même dans la contradiction,et ainsi donc dans l'adversité,le tragique d'où rien ne sort jamais que la lourdeur et l'ennui,la vanité et toutes sortes de complaisances comiques lorsqu'elles ne sont pas pathétiques,du moins l'ai-je ressenti ainsi.

Enfin je ne sais plus vraiment ce que je voulais dire,ni même si j'ai dis quelque chose,mais aprés tout qu'importe puisque c'est Dieu qu'il s'agit de toucher bien plus que sa création,du moins je crois.
Bien à vous qui passer par là.

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 26 July 2015, 12:44

Disons que l'idée generale est la suivante: Il existerait donc un être premier,unique,eternel,au prés duquel il fait bon être et vivre.Seulement il arriva,et semble-t-il suite à la création de l'homme,que certains êtres se detachérent de cette source avec rage et colère,dés lors ils ne sont plus alimentés par la source,et doivent donc trouver leur energie ailleurs,c'est pourquoi ils nous vampirisent,nous assaillent et nous épuisent.
Si donc il en est réellement ainsi,n'est-il pas logique que les fidéles à la source pourchassent et detruisent ces traitres maléfiques et sans âmes? Ou sont-ils à ce point si ingénus et tellement purs qu'il echoit finalement à l'humain de mener bataille pour son salut qui en l'occurrence se confond avec la gloire de Dieu?

Ne pas nourrir la bête dans ce monde de sauvage rend la survie improbable,l'humain aprés tout s'il n'est pas un demon n'est pas non plus un ange,c'est tout simplement un humain,cad le juste milieu,avant bien sûr sa corruption,sa contamination par ces mauvais esprits qui ne peuvent survivre qu'en phagocytant autant d'âmes qu'il le peuvent,ayant eux-même perdu la leur en se séparant du Grand Esprit.

Qui,dans ce cadre général,a fait quoi et quand et comment et pourquoi.Tel est je pense l'enquête à conduire au travers de cette hypothése si on la retiend,c'est en tout cas le sens du mot Histoire en toutes circonstances,du moins je pense.

giamilos
Posts: 124
Joined: 24 March 2013, 17:40

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by giamilos » 26 July 2015, 19:48

Bonjour Bramapoutre, personnellement j'essaye de construire mes reflexions par rapport à des faits dont j'ai pu valider la source et pour lesquels je suis sure, comme la révélation des pyramides qui m'a fait rendre compte de la manipulation mentale à laquelle nous sommes confrontés tous les jours et dans quelques domaines que se soit. Je fonctionne maintenant beaucoup plus à l'intuition , j)ai bani les médias (officiels), et ce qui pour moi est juste magique, c'est que je suis honnête avec moi même et les gens que j'aime, et là j'obtiens toutes les réponses aux questions que je me pose.
Félicitaions pour ton milliéme message. d'ailleur peut être te poses tu peut être trop de question!
cordialement.

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 26 July 2015, 21:29

Et cependant toutes les traditions parlent d'un evenement cosmique perturbateur de l'ordre universel et rendant l'humanité vulnérable à de mauvaises influences. Dans ce contexte certains personnages comme Osiris,Ea ou Prométhée nous viennent en aide malgré les risques qu'ils encourent,on peut même dire qu'ils se sacrifient vu le coût de leur entreprise puisqu'eux-même en sont le prix,bien plus serviteur que seigneur de l'homme,et ceci je me répéte à leur depend.
Donc,suite au projet divin d'instruire l'humain sur sa nature et son destin,certaines puissances se rebellent faisant de la création leur source d'energie lors qu'avant cela ce rôle revenait uniquement au Créateur.D'autres puissances restées connectées au Seigneur entrent aussi en scéne pour equilibrer les choses,et nous en sommes encore là,et qui sait quand ça a commencé,et qui parmi eux a fait quoi parmi nous et sur la Terre.

Des titans se sont fait la guerre,et l'enjeu n'est rien de moins que l'humanité et la Terre.Ces titans se font toujours la guerre,et pour les même raisons. Qui a construit l'Egypte et ses pyramides,Seth ou Osiris? Surement Osiris. Mais qui a detruit l'Egypte et les autres cités du monde? Qui agresse le nôtre en ce moment même? De quoi s'agit-il en definitive? Tout ne se joue-t-il pas au niveau de l'esprit? N'est-ce pas en lui que tout commence et se déroule? N'est-ce pas ici le coeur de la bataille au quel tous participent bon gré mal gré? Et bien mon rêve est de lutter pour la bonne cause,et il faut c'est evident ne pas se tromper,il suffit de songer que les illuminatis ou la franc maçonnerie se référent eux aussi à ces puissances d'autrefois qu'ils interprétent manifestement autrement que nos amis ou nous-même,mais que c'est eux qui actuellement contrôlent le monde,et qu'il nous appartient avec l'aide de ceux restés fidéles à la Source de leur ôter ce contrôle,et ceci uniquement par la force de l'esprit,tous ensemble et sans violence,car nous sommes la puissance dont ils se nourissent,tachons donc de leur preparer des mets succulants,de ceux là qui font vomir les demons mais qui enchante les anges et ravisse le bon Dieu,du moins je pense.

Ceci rappelons le est un forum,la doxa s'y exprime librement grâce à ses administrateurs et ses modérateurs,ce n'est donc pas une encyclopedie et je ne me prend surement pas pour un savant,simplement car je n'en suis pas un,il s'agit donc bien d'opinion,merci.
Ceci dit certaine pages sur d'autres sujets sont je pense d'ordre scientifique,comme celles signées Jacques Grimault ou emanant de certain membres qui apportent ici des elements concrets tel qu'artefact ou commentaires d'illustres savants,qu'ils en soit remerciés,et que tous veuillent bien m'excuser d'être tellement abstrait,mais c'est que j'en suis encore à chercher les grandes lignes pour être en mesure de discerner les petits traits. Bien à tout le monde!

bramapoutre
Posts: 1206
Joined: 05 June 2013, 01:05

Re: Questionnement sur la philosophie des anciens.

Post by bramapoutre » 11 August 2015, 20:37

Salut;
Compte tenu que les lettres ont une position entre 1 et 26 chacune d'elle posséde une valeur numérique,mais elles ont aussi une valeur symbolique,on peut donc les voir comme des emblèmes dont il s'agit de retrouver la véritable origine et l'authentique histoire,car on peut en guématrie comme ailleurs se fourvoyer plus facilement qu'on le croit,donc attention et circonspection.
Les lettres révéleraient donc un caractére,une propriété,un sens,une sensibilité,une direction,un sentiment,une idée,et tout ceci d'un certain point de vue dont bien des opportuniste ont dû je présume copier la methode mais loin du fond,trichant donc sur la forme ou plus simplement se meprenant;donc je me mefie je pense à juste titre non pas de la guématrie en soi mais de ce qu'on peut toujours la traverstire.
Bref l'ayant evoqué précédemment je voulais ici lui rendre justice bien que contrairement à monsieur Grimault je la connais fort peu,et pourtant il me semble que...Comme un lointain souvenir.

"Il est vertigineux de penser que tous les chefs-d'oeuvre littéraires sont implicitement contenus dans les 26 lettres de l'alphabet". En effet c'est vertigineux à bien y penser.

Dommage que ce sujet http://www.larevelationdespyramides-lef ... 27alphabet soit si peu fournit,il va falloir chercher,et attendre les révélations de Jacques Grimault pour sentir,comparer et verifier.
Je pense que tout est en nous,et que certaines personnes ont le don de réveiller ces souvenirs naturels,c'est pourquoi nous les reconnaissons,or sur ce sujet comme sur les autres qu'il aborde ce que dit ce monsieur me parle,donc il m'eclaire,donc nos voies sont proches,nous regardons surement à peu prés dans la même direction,sauf que lui y voit clair,et moi presque rien,je sens c'est tout,c'est purement intuitif quoique soutenu par la raison.

Post Reply