La géométrie de la pyramide

Post Reply
User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: La géométrie de la pyramide

Post by 'ABD » 25 April 2016, 20:07

Lafla wrote:Bonjour,

pour diviser une longueur par six, j'aurais pensé à prendre une corde et à la plier en deux puis en trois. Ca correspond tout à fait à la mentalité pragmatique des bâtisseurs, pas besoin de réveiller Thalès pour ça... :roll:

Quant au hasard... faire six fois le rapport entre deux unités de longueurs et tomber sur la plus importante constante de l'histoire des mathématiques, même approchée, je ne trouve pas idiot de penser que ça puisse ne pas en être un.
Bonjour !

Hasard ou pas hasard, ce n'est pas la question ! :)

C'est le fait de connaitre la congruence de ces deux unités de longueurs la question !
Par exemple, on additionne la moitié de la base de la grande pyramide en coudée avec la hauteur de la grande pyramide en coudée, cela donne la racine carrée du nombre d'or multiplié par 100 en mètre : 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres !
Savaient-ils cela ou non ? :ugeek:
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

Numérobis
Posts: 123
Joined: 18 April 2016, 12:41

Re: La géométrie de la pyramide

Post by Numérobis » 26 April 2016, 08:39

'ABD wrote:Savaient-ils cela ou non ? :ugeek:
La question est très mal posée étant donné qu'elle présuppose que la nature même de ces objets est "connaissable".

Or une unité de mesure n'est pas "connaissable" en soi, ce n'est pas un objet direct, mais elle se définit précisément dans un cadre expérimental donné. Donc seule la mesure effective d'un grand nombre d'éléments permet de conclure : "l'unité de mesure utilisée est probablement celle-ci".

Par exemple l'avancée concernant le "yard mégalithique" est tout à fait intéressante et digne d'attention, puisque sur un grand nombre de sites, il y a eu collecte de mesure, et recherche de l'unité de mesure correspondante à l'utilisation de distances qui en comprennent des nombres entiers (10 yards, 20 yards etc.).

Ce qui fait de cette approche une approche éminemment vérifiable et claire.

C'est le cas aussi de la thèse magnifique de Chantal Jègues-Wolkiewiez "Le ciel des premiers hommes", puisque son hypothèse est corroborée par des mesures statistiques : 90% des grottes peintes sont orientées équinoxes ou solstices, ce qui est vérifiable (et donc si on trouve une grotte orientée de cette manière on aura alors raison de penser qu'il est probable qu'elle contienne des peintures... => prédictibilité de la théorie).

La question n'est donc pas de développer une prose à partir d'un élément unique (qui plus est non-vérifiable puisqu'il n'est plus disponible apparemment), mais de trouver suffisamment d'éléments statistiques et vérifiables, afin de transformer une vague hypothèse en thèse solide.

Sinon on est dans la construction d'un mythe et c'est tout autre chose.

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: La géométrie de la pyramide

Post by 'ABD » 26 April 2016, 14:51

Numérobis wrote:
'ABD wrote:Savaient-ils cela ou non ? :ugeek:
La question est très mal posée étant donné qu'elle présuppose que la nature même de ces objets est "connaissable".

Or une unité de mesure n'est pas "connaissable" en soi, ce n'est pas un objet direct, mais elle se définit précisément dans un cadre expérimental donné. Donc seule la mesure effective d'un grand nombre d'éléments permet de conclure : "l'unité de mesure utilisée est probablement celle-ci".

Par exemple l'avancée concernant le "yard mégalithique" est tout à fait intéressante et digne d'attention, puisque sur un grand nombre de sites, il y a eu collecte de mesure, et recherche de l'unité de mesure correspondante à l'utilisation de distances qui en comprennent des nombres entiers (10 yards, 20 yards etc.).

Ce qui fait de cette approche une approche éminemment vérifiable et claire.

C'est le cas aussi de la thèse magnifique de Chantal Jègues-Wolkiewiez "Le ciel des premiers hommes", puisque son hypothèse est corroborée par des mesures statistiques : 90% des grottes peintes sont orientées équinoxes ou solstices, ce qui est vérifiable (et donc si on trouve une grotte orientée de cette manière on aura alors raison de penser qu'il est probable qu'elle contienne des peintures... => prédictibilité de la théorie).

La question n'est donc pas de développer une prose à partir d'un élément unique (qui plus est non-vérifiable puisqu'il n'est plus disponible apparemment), mais de trouver suffisamment d'éléments statistiques et vérifiables, afin de transformer une vague hypothèse en thèse solide.

Sinon on est dans la construction d'un mythe et c'est tout autre chose.
Merci pour tes arguments si clairs ! :)

Donc, pourquoi tes exemples sont "évidentes" comme avec le "yard mégalithique" ou l'utilisation de la "coudée du ministre égyptien "Maya" de 52,3 cm, à contrario d'une mesure en nombre entier du "mètre" ?

Pourquoi trouve-t-on Pi, Phi et le mètre dans un cadre de mesure "occultée" telle que 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres ?
(demi-côté + hauteur = nombre d'or X 100 mètres) ?

Ou demi-base de la grande pyramide - hauteur = Pi X 100 : 440 coudées + 440 coudées - 280 coudées = 314,16 mètres ? (Ou 3,1416 héctomètres !)

:roll:
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

User avatar
Lafla
Posts: 346
Joined: 05 November 2015, 13:38

Re: La géométrie de la pyramide

Post by Lafla » 26 April 2016, 16:29

'ABD wrote: Pourquoi trouve-t-on Pi, Phi et le mètre dans un cadre de mesure "occultée" telle que 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres ?
(demi-côté + hauteur = nombre d'or X 100 mètres) ?

Ou demi-base de la grande pyramide - hauteur = Pi X 100 : 440 coudées + 440 coudées - 280 coudées = 314,16 mètres ? (Ou 3,1416 héctomètres !)

:roll:
En revanche, si la valeur de la coudée à 0,5236 m a de quoi soulever un questionnement, les autres "congruences" que tu cites sont moins convaincantes puisqu'elles en découlent.C'est le reproche qui est souvent fait à JG que ses fameuses 153 relations ne sont pas toutes indépendantes, loin de là, ce qui réduit considérablement le nombre de relations mathématiquement intéressantes au final. En accumulant des relations sur un même bâtiment on tourne très vite en rond. C'est comme s'extasier devant une colonne du Parthénon, puis s'extasier ensuite devant la deuxième, puis la troisième... ce serait un peu ballot de s'extasier devant chacune en particulier alors qu'elles sont toutes identiques 8-)

Ici, partant de 6x0,5236 donne pi et de 5x0,5236 donne phi², il est très facile de retrouver pi ou phi² dès qu'on a des mesures de 5, 50, 500, 6, 60 ou 600 coudées, et sous cette forme (nombre entier de coudées) les relations sont tout de suite moins impressionnantes.
Euler : e^(iπ)+1=0 ; Gauss : ∫e^(-t²)dt=√π ; Stirling : (n/e)ⁿ.√2πn/n!=1+ε(n)
1 = (1/φ)² + (1/φ)³ + ... + (1/φ)ⁿ + ...

piphipi
Posts: 290
Joined: 06 January 2014, 21:37

Re: La géométrie de la pyramide

Post by piphipi » 26 April 2016, 16:57

'ABD wrote:...

Pourquoi trouve-t-on Pi, Phi et le mètre dans un cadre de mesure "occultée" telle que 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres ?
(demi-côté + hauteur = nombre d'or X 100 mètres) ?

Ou demi-base de la grande pyramide - hauteur = Pi X 100 : 440 coudées + 440 coudées - 280 coudées = 314,16 mètres ? (Ou 3,1416 héctomètres !)

:roll:
Ces approximations proviennent tout simplement de la relation approchée 1m~Pi/6.
Toutes les autres relations découlent de cela , de l'approximation Pi/6 ~ Phi/5 et du choix des dimensions de la pyramide (pente de 14/11 et facteur de 40)...

Pourquoi ce choix?
Pour comprendre Il suffit de constater les Pyramides qui ont précédé la GP pour s'en faire une idée!

- Reste donc la seule et vrai question: pourquoi 1 coudée est peu différente de 1m * Pi/6 ?
La réponse est évidente, toutes les mesures qui ont précédé cette construction et qui ont suivi, sont basées sur des mesures anatomiques de l'homme ou chameau, avec une exception pour les toutes petites grandeurs ou un végétal est employé, le grain.
La coudée royale n'y fait pas exception.
C'est une mesure basée sur l'anatomie de Pharaon, de l'architecte ou du porteur d'eau peu importe.
Il semble que nous avons approximativement les mêmes mensurations que l'individu qui a servi d'étalon, puisque lorsque je mesure sur une longueur entière de coudées royale en utilisant mon étalon personnel (un avant bras et sa main alignée plus l'autre main en travers pour servir de cale à la mesure suivante), j’obtiens en mètre une coudée qui mesure 0.535m en moyenne. J'ai testé cette mesure avec d'autre personne et constate un excellent encadrement de la mesure "officielle" de la Coudée Royale.
Pourquoi ne pas accepter cette mesure, puisque JG lui même dit que les bébés font Pi/6 à la naissance. S'il il reconnait cette "constante" anatomique, pourquoi refuser l'autre!

- Il faut donc accepter l'étalon, le fait anatomique.... Pharaon est notre étalon :D , ou son fils à la naissance, ou son jardinier...
La conclusion est donc que le coupable de cette coïncidence qui semble tant vous troubler est encore le hasard !!!

Pour en revenir au sujet:
Base du pyramidion, 1.57m ou 1.58m suivant la mesure montrée (Pi/2=1.5709...).
Pour la hauteur, on connaît la position de LRDP qui annonce h=1m, mais le problème est que les publications des chercheurs qui ont participé à l'étude des fouilles de 82/83 sont formelles, par exemple:
Corina Rossi, Note on the pyramidion found at Dahshur
https://www.academia.edu/5636609/Corinn ... 999_219-22
et https://www-unina.academia.edu/CorinnaRossi (Toute les publications)
On constate que:
0- Le pyramidion à été trouvé à Dashur
1- "The slope of the pyramidion found at Dahshur, in fact, corresponds to the seked chosen for
Project 2."

2- slope of about 54°30' (Project 2, cf. fig. 1 b) (ne correspond pas à l'angle de la GP de Gizeh)
3- fig. 1b base 1.57m pente 54°30=54.5°

Si on fait le calcul la hauteur avec cet angle, on obtient: (base/2)*tan(54.50)= 1,1005 mètre
Remarque: demi-diagonale de la base du pyramidion : (base/2)*rac(2) = 1,1010 métre, l'angle arrête-base fait 45°
!!!

- Le seul livre ou l'on trouve 1m de hauteur est un livre de vulgarisation de l'auteur de la découverte, livre grand publique qui n'est pas un travail scientifique et la vidéo de LRDP le montre de nombreuse années plus tard devant son livre relisant ce qui y est écrit.
Correction: un autre livre cite peut-être ces 1 m celui du J.P. Lauer dans sa révision de 1996.C'est aussi un livre grand publique!
- La photo de la reconstitution avec les 4 étalons de longueur, montre une valeur supérieur à 1 m.
- J'éviterai le sujet qui à fait l'objet d'une récente censure,
et passerai directement aux mesures que tout le monde peut faire:
- chercher toutes les photos du pyramidion sur internet, et les passer à la moulinette d'un programme de photométrie, genre PhotoModeler ou PhotoScan.(programmes disponible, avec toutes ses fonctionnalités, en essai libre de 10 jours sur le site de l'éditeur: http://info.photomodeler.com/ )
La mesure fait encore 1.10m
Remarque: Pour mémoire pour avoir 1 m de hauteur, la pente du pyramidion devrait être de 51.868° (Corrina Rossi 54.5°, 3° de différence)

sur un post d'ABD précédent:
...
Faisaient-ils des constructions à partir de cette coudée de 52,3 cm ?
Cela signifierait-il que certaines constructions seraient aussi... métriques ? :ugeek:
Ce n'est pas parce-que l'on utilise un étalon qui est un sous multiple de Pi que
Ou est-ce le hasard qui a fait que l'étalon de Maya soit de 52,3 cm, et de cette règle qu'ils aient établi le pyramidion avec ? :shock:


Si on construit une salle, une pyramide en unité entière de CR ( 5x10x15 coudées royales ou 440x280 CR), ce ne sont pas des "construction mètriques" puisque le mètre n'y apparait pas en unité entère... :D

User avatar
'ABD
Administrateur
Posts: 1497
Joined: 15 February 2014, 23:55

Re: La géométrie de la pyramide

Post by 'ABD » 27 April 2016, 02:07

Lafla wrote:
'ABD wrote: Pourquoi trouve-t-on Pi, Phi et le mètre dans un cadre de mesure "occultée" telle que 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres ?
(demi-côté + hauteur = nombre d'or X 100 mètres) ?

Ou demi-base de la grande pyramide - hauteur = Pi X 100 : 440 coudées + 440 coudées - 280 coudées = 314,16 mètres ? (Ou 3,1416 héctomètres !)

:roll:
En revanche, si la valeur de la coudée à 0,5236 m a de quoi soulever un questionnement, les autres "congruences" que tu cites sont moins convaincantes puisqu'elles en découlent.C'est le reproche qui est souvent fait à JG que ses fameuses 153 relations ne sont pas toutes indépendantes, loin de là, ce qui réduit considérablement le nombre de relations mathématiquement intéressantes au final. En accumulant des relations sur un même bâtiment on tourne très vite en rond. C'est comme s'extasier devant une colonne du Parthénon, puis s'extasier ensuite devant la deuxième, puis la troisième... ce serait un peu ballot de s'extasier devant chacune en particulier alors qu'elles sont toutes identiques 8-)

Ici, partant de 6x0,5236 donne pi et de 5x0,5236 donne phi², il est très facile de retrouver pi ou phi² dès qu'on a des mesures de 5, 50, 500, 6, 60 ou 600 coudées, et sous cette forme (nombre entier de coudées) les relations sont tout de suite moins impressionnantes.
Oui, la dimension de la coudée à 52,3 cm du ministre des finances de Toutankhamon a de quoi soulever un questionnement, tout autant que les autres congruences, car celles-ci sont choisies volontairement pour obtenir Pi ou Phi !

C''est un choix que de construire une si grande pyramide en prenant en compte "en même temps" la coudée et le mètre, tout comme la base du pyramidion donnant la moitié de Pi.

Observons plus attentivement quelques choix, à commencer par ce que j'ai déjà cité à savoir :
Demi-base de la grande pyramide - hauteur = Pi X 100 : 440 coudées + 440 coudées - 280 coudées = 314,16 mètres ou 600 coudées !
Demi-côté + hauteur = nombre d'or X 100 : 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres ou 500 coudées !

Une différence : 314,16 - 261,8 = 52,36 mètres ! Soit 100 X 0,5236 mètre !
Une autre différence : 600 - 500 = 100 coudées ! Et 100 coudées = 52,36 mètres !

Toujours rien ?
Observons encore ce "100" selon les "calculs", car je veux bien que différents calculs donne Pi ou Phi X 100 pour les résultats en mètres parce que "relation mètre/coudée".
Mais ensuite, retrouver une différence encore de "100", en coudées, entre deux résultats de deux précédents calculs, interpelle l'idée de montrer l'égalité entre 100 coudées et 52,36 mètres, parce que "100" ! :D
Ce "100" qui multiplie Pi et Phi dans un premier temps en mètres, et ce "100" dans un second temps, soustrait entre ces deux premiers résultats, en coudées !

J'ai pas très bien saisi ce qu'on reproche à "notre" cher Jacques Grimault, 153 relations ? Entre coudée/mètre ou entre différents calculs ?
Vous voulez dire 100 + 52,36 ? Mètre + coudée ? :shock:



Et si nous faisions les mêmes calculs avec le pyramidion de Daschour qui devrait obtenir la même "congruence" puisque homothétique à la grande pyramide ?
Demi-base du pyramidion - hauteur : 3 coudées + 3 coudées - 1,9098 coudée = 2,1416 mètres ou 4,0902 coudées !
Demi-côté + hauteur = 1,5 coudée + 1,9098 coudée = 1,7854 mètres ou 3,4098 coudées !

Différence : 2,1416.. - 1,7854.. = 0,3563 mètre !
L'autre différence : 4,0902 - 3,4098 = 0,6804 coudée ! Egalité ! :mrgreen:
Saperlipopette ! L'addition de ces deux résultats mètre + coudée donne 1,0367... soit le double de la coudée au millième près ! 1.0367 / 2 = 0,5184 soit 0,52 !
Ok, si vous le dîtes ! Entre mètre et coudée ! 8-)


Bien qu'il y ait une homothétie mathématiques, le but de la grande pyramide via ces calculs démontre la coudée, tandis que le pyramidion... aussi ! Quelle que soit l'unité de mesure choisie ? Hasard des calculs ? :ugeek:
Entre l'hêtre et le bouleau, En vert paraître et se chanter beau, S'envole le faux et s'éveille l'être.
Ce forum est désormais en Archive !
--->> ARCHIVES <<---

piphipi
Posts: 290
Joined: 06 January 2014, 21:37

Re: La géométrie de la pyramide

Post by piphipi » 27 April 2016, 18:06

'ABD wrote:...
Oui, la dimension de la coudée à 52,3 cm du ministre des finances de Toutankhamon a de quoi soulever un questionnement, tout autant que les autres congruences, car celles-ci sont choisies volontairement pour obtenir Pi ou Phi !

C''est un choix que de construire une si grande pyramide en prenant en compte "en même temps" la coudée et le mètre, tout comme la base du pyramidion donnant la moitié de Pi.

Observons plus attentivement quelques choix, à commencer par ce que j'ai déjà cité à savoir :
Demi-base de la grande pyramide - hauteur = Pi X 100 : 440 coudées + 440 coudées - 280 coudées = 314,16 mètres ou 600 coudées !
Demi-côté + hauteur = nombre d'or X 100 : 220 coudées + 280 coudées = 261,8 mètres ou 500 coudées !

Une différence : 314,16 - 261,8 = 52,36 mètres ! Soit 100 X 0,5236 mètre !
Une autre différence : 600 - 500 = 100 coudées ! Et 100 coudées = 52,36 mètres !

Toujours rien ?
...
Comme Lafla, le précise dans son dernier post, ces deux résultats se terminent par 5 ou 6 multiplié par une puissance entière de 10, par exemple 500 ou 600. Donc il est normal de retrouver Pi*100!
Et c'est normal puisque lors de la conversion en mètre d'une mesure en coudée, xc par exemple, on introduit Pi/6 donc Pi et ... Phi²:
Explication:
xc en coudé / (Pi/6) donne des mètre donc xm=xc * 6/Pi
Puis à la suite d'une opération qui donne un chiffre genre xc=(220+280)=500, multiple entier d'une puissance positif ou négatif de 10, 100 dans ton exemple, en coudé, la conversion en mètre fait apparaitre Pi:
xc en mètre = xm = 500 * Pi/6 = 5/6*Pi , mais comme il existe l'approximation Pi/6 = Phi²/5
xm = 500 * Phi²/5= 100* Phi²
Cela se produira à chaque fois que la somme xc sera 5 ou 6 fois une puissance entière de 10( de 10^(-infini) à 10^(infini) :D)
exemple: Pour une pyramide hypothétique, de base/2=11.25c sur h=16.5c , on obtiendra 11.25+11.25+16.5=50 ou 26.18 en mètre ...

Remarque: un résultat donnant 5*10^(x) entraînera l'apparition d'un multiple 10^(x)*Phi²
et un résultat donnant 6*10^(x) entraînera l'apparition de 10^(x)*Pi
...
Observons encore ce "100" selon les "calculs", car je veux bien que différents calculs donne Pi ou Phi X 100 pour les résultats en mètres parce que "relation mètre/coudée".
Mais ensuite, retrouver une différence encore de "100", en coudées, entre deux résultats de deux précédents calculs, interpelle l'idée de montrer l'égalité entre 100 coudées et 52,36 mètres, parce que "100" ! :D
Même raisonnement: 314,16 m - 261,8 m = 52,36 mètres
100*P i - 100*Phi² =100*(Pi-Phi²) = 100*(Pi - 5*Phi²/5) = 100*(Pi - 5*Pi/6) = 100*Pi*((6-5)/6) = 100*Pi *(1/6) = 100*Pi/6 = 52.36...
Ou est la merveille? Ce calcul est général et s'applique chaque fois qu'un 5 ou un 6 apparaît avec des zéro avant ou après!
Le coupable c'est la relation Pi/6=Phi²/5... et 1 coudée~Pi/6 ! ;)
Ce "100" qui multiplie Pi et Phi dans un premier temps en mètres, et ce "100" dans un second temps, soustrait entre ces deux premiers résultats, en coudées !
Oui, ce sont de simples relations mathématique!
J'ai pas très bien saisi ce qu'on reproche à "notre" cher Jacques Grimault, 153 relations ? Entre coudée/mètre ou entre différents calculs ?
Vous voulez dire 100 + 52,36 ? Mètre + coudée ? :shock:
Non, presque toutes ces relations sont issues mathématiquement d'une même règle et à l'aide d'approximations (que je ne nie pas!).
genre encore une fois : 1 coudée = Pi/6 et Pi/6 = Phi²/5
Donc ce n'est pas parque qu'on écrit 150 relations que ces relations sont indépendantes. Elles dérivent presque toutes les unes des autres !
Et si nous faisions les mêmes calculs avec le pyramidion de Daschour qui devrait obtenir la même "congruence" puisque homothétique à la grande pyramide ?

A suivre...[/quote]

User avatar
Lafla
Posts: 346
Joined: 05 November 2015, 13:38

Re: La géométrie de la pyramide

Post by Lafla » 27 April 2016, 23:04

C'est un fait, le pgcd de 31 416 et de 26 180 est 5 236. Je ne suis pas dans la tête des bâtisseurs, je ne peux donc pas me risquer à dire ce qui est intentionnel de leur part ou non, mais selon moi c'est la façon la plus logique de trouver ce nombre, et ainsi de définir un rapport coudée/mètre avec les propriétés qu'on attend, (c'est-à-dire qui permette de reconstruire facilement pi approché et phi² approché, en multipliant par 6 et par 5). Ce qui est assez remarquable d'ailleurs, c'est que ce pgcd soit si grand et les co-diviseurs 6 et 5 si petits par rapport aux nombres de départ, "remarquable" donc peut-être "intentionnel" effectivement.

Bref, pi et phi² font déjà partie des "gènes" de la coudée, et par voie de conséquence, ils se retrouveront naturellement dans n'importe quel monument qui se base sur la coudée. Inversement, ce qui serait très étrange, ce serait d'avoir un monument basé sur la coudée où on ne retrouve ces nombres nulle part :!: Et chaque fois qu'on les retrouve, c'est toujours (comme par hasard) dans un calcul où on a utilisé la conversion coudées/mètres quelque part. Nous avons donc beau aligner des dizaines de calculs qui font apparaître pi ou phi, ce ne sont que des dizaines de copies de la relation de base entre mètre et coudée. C'est ça que Piphipi et moi soulignons en parlant de relations "non indépendantes", elles découlent toutes d'une même recette de base, intéressante en soi mais à laquelle tous ces avatars n'ajoutent rien d'un point de vue scientifique.

Le seul boulot finalement est de compenser le 20 et la 80 pour former des centaines avec 220 et 280, et après ça on est tranquille, puisqu'on sait que la conversion mètre/coudée changera ces centaines en pi et phi. Pas très glamour ni très passionnant, on n'a qu'à confier ça au premier ordinateur venu (le Renardeau de "Des chiffres et des lettres" par exemple) et aller piquer un somme pendant ce temps...
piphipi wrote:Pour en revenir au sujet:
Base du pyramidion, 1.57m ou 1.58m suivant la mesure montrée (Pi/2=1.5709...).
Pour la hauteur, on connaît la position de LRDP qui annonce h=1m, mais le problème est que les publications des chercheurs qui ont participé à l'étude des fouilles de 82/83 sont formelles, par exemple:
Corina Rossi, Note on the pyramidion found at Dahshur
https://www.academia.edu/5636609/Corinn ... 999_219-22
et https://www-unina.academia.edu/CorinnaRossi (Toute les publications)
On constate que:
...
C'est noté.
Euler : e^(iπ)+1=0 ; Gauss : ∫e^(-t²)dt=√π ; Stirling : (n/e)ⁿ.√2πn/n!=1+ε(n)
1 = (1/φ)² + (1/φ)³ + ... + (1/φ)ⁿ + ...

User avatar
Jcpo
Posts: 1229
Joined: 19 March 2013, 23:05
Location: 69

Re: La géométrie de la pyramide

Post by Jcpo » 28 April 2016, 08:40

Salut à tous, nous sommes d''accord sur le fait que des sommes ou soustractions de mesures donnant le nombre d'or ou pi découlent de la détermination de la coudée.

Néanmoins en plus des opérations :
hauteur + demi-coté = 261,8 mètres soit 100 phi² mètres
hauteur – demi-coté = 31,416 mètres soit 10 pi mètres


Il y a ces opérations qui ne dépendent pas de la coudée mais des dimensions du bâtiment :

demi-périmètre / hauteur = pi (en proportions : 22/7)
demi-périmètre / hauteur totale = phi² (en proportions : 55/21)
Image
La critique est aisée mais l'art est difficile.
"Dieus ne samble pas a l'enfant qui s'apaie pour un baubel."

Numérobis
Posts: 123
Joined: 18 April 2016, 12:41

Re: La géométrie de la pyramide

Post by Numérobis » 28 April 2016, 10:44

Jcpo wrote:Salut à tous, nous sommes d''accord sur le fait que des sommes ou soustractions de mesures donnant le nombre d'or ou pi découlent de la détermination de la coudée.

Néanmoins en plus des opérations :
hauteur + demi-coté = 261,8 mètres soit 100 phi² mètres
hauteur – demi-coté = 31,416 mètres soit 10 pi mètres
Une écriture qui cache l'unicité du fond et fait croire à plusieurs relations.

Si l'on écrit la coudée en quantités de π (comme on pourrait le faire pour des milles ou des parsecs) : coudée = π/6 mètres

Alors :

hauteur + demi-coté = 220 coudées + 280 coudées = 500 coudées = 100 x 5/6 π mètres
hauteur – demi-coté = 280 coudées - 220 coudées = 60 coudées = 10 π mètres

Bien entendu le fait qu'on pose l'approximation 5/6 π = Φ² est un artefact qu'on va pouvoir utiliser à volonté. Ainsi, par ma seule volonté :

hauteur – demi-coté = 10 π mètres = 12 x 5/6 π mètres

De sorte que partout où je le souhaite je peux à profusion faire apparaître soit π, soit Φ², il s'agit d'un simple changement de base. Je pourrais le faire sur toute mesure, partout dans l'univers, à n'importe quelle époque.
Jcpo wrote: Il y a ces opérations qui ne dépendent pas de la coudée mais des dimensions du bâtiment :

demi-périmètre / hauteur = pi (en proportions : 22/7)
demi-périmètre / hauteur totale = phi² (en proportions : 55/21)
demi-périmètre / hauteur = 880 coudées / 280 coudées = (22 x 40) / (7 x 40) = 22/7

On peut se dire que si on avait voulu exprimer véritablement le mètre, on aurait fait une pyramide de 220 mètres sur 70 mètres plutôt qu'une fraction simple donnant π = 22/7 en coudées, alors qu'ici exprimé en mètres la fraction ne serait pas aussi limpide (22/7 étant connu pour être la fraction approchant π correctement, comme étant la plus simple).

demi-périmètre / hauteur totale = 880 coudées / 336 (en proportion 880/336)

Peut-être, mais la mesure est-elle véritablement correcte ?

Car sinon : 880 / 335 = 2,6268 et 880 / 337 = 2,6113

Or un écart de mesure de 1 coudées (à peine 1/2 mètre), correspond à une erreur de mesure de 1/336 = 0,3%.

Il faut donc être précis dans l'écart de mesure pour établir une valeur de rapport. Sinon on sera soupçonné de vouloir prendre la valeur qui nous arrange au sein d'un écart de mesure.

Donc ce n'est pas clair.

Pour établir ce type de correspondance il faudrait aligner des mesures statistiques en nombre, sur quantité d'autres éléments indépendants (et pas mathématiquement dépendants comme c'est le cas ici), qui permettent d'en tirer des conclusions difficilement opposables.
Last edited by Numérobis on 28 April 2016, 17:17, edited 1 time in total.

Post Reply